21 mai 2008

château espagnol

moulin

Qui sommes nous ?
Bon ! Le p'tit gros vautré sur un âne... c'est moi ! Je suis "pong".
Je n'aime pas les riches. Je n'aime pas les pauvres non plus, qui, de par leur existence même, confèrent aux sales riches leur statut de sales riches tout pourris.
L'autre, là, le beau gosse juché sur son destrier avec élégance, c'est "ping".
Il aime tout le monde et sa candeur se compare au baiser furtif d'une larme cristalline sur un pétale de rose. Preuve en est, il m'autorise à suivre le crottin de son cheval !
D'attardé grossier, je suis passé au rang de palefrenier demeuré auprès de ce chevalier romantique qui, au travers de son regard acéré, nous permet de combattre les moulins du Malin et, plus encore, de brasser du vent.

Posté par pingpong à 16:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur château espagnol

    Devinette

    Qui c'est donc qui rote ? A cheval sur son baudet, quand il trotte il fait des p...
    Oui, je sais, ce n'est pas très élégant et même assez désagréable... mais c'est ma poésie du soir ! Et puis ping&pong êtes là pour brasser les vents... non ?!

    D'accord, c'est nul, je ne pourrirai plus vos posts, promis juré !

    Posté par knitwoman, 22 mai 2008 à 22:05 | | Répondre
  • knitwoman > luxe, calme, voulut p'ter - C. BeauDeL'air
    ...
    mmmmeeeuuuuu non c'est pas nul ... alors à (très) bientôt !

    Posté par ping, 23 mai 2008 à 16:46 | | Répondre
  • ping > merci de m'avoir sauvée de la médiocrité ! J'ai ruminé toute la journée et quand on sait tout le CO2 que cela envoie dans l'air... Pauvre planète !

    Posté par knitwoman, 23 mai 2008 à 22:32 | | Répondre
Nouveau commentaire