09 septembre 2008

l'insoutenable légèreté de l'été

find_t_

Voilà. C'est fini. L'été s'en va, enfin, doucement, laissant ici ou là, papiers gras et fesses bronzées, détritus récurrents. Déjà, l'incinérateur et l'heure de labeur oeuvrent de concert à supprimer cette crasse. Ah ! Quel doux moment que cet instant magique, fragile aussi, qu'est celui de la fin de l'été. Semblable aux dernières notes d'un morceau fétiche, le paysage se compose alors de petites touches épurées, c'est tout léger. Cet instant précieux ne s'appartient pas, il se devine, s'entrevoit. Désolé, il ne peut se souiller. Il est là et puis c'est tout.

Posté par pingpong à 23:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur l'insoutenable légèreté de l'été

    OhOh...ooo...oooo...ooo.....ooo (< echo)
    YAKELKUN ?????? unn... uunnn.... uuunnnn (< re-echo)

    Posté par ping, 19 septembre 2008 à 10:35 | | Répondre
  • ...ooOo...oO...OOoo...oOOoo...oo...oO...O..o

    Posté par 6a, 20 septembre 2008 à 10:12 | | Répondre
  • je sais que c'est la période des grèves, mais je pensais pas que ça vous concernait aussi...Elles sont où les belles photos d'octobre et novembre, et les textes intello-poétiques pouet pouet qui vont avec ?!

    Posté par chouxxx, 19 novembre 2008 à 20:03 | | Répondre
Nouveau commentaire